Comment perdre du ventre quand on est une femme de 50 ans ?

Marie de Pink body

Par Marie Lion :

Coach minceur spécialisé pour les femmes

À mesure que l’on avance en âge, les kilos s’accumulent et la silhouette change. Cet état de choses s’observe particulièrement chez des femmes de 50 ans et plus. Plusieurs facteurs peuvent l’expliquer, notamment la maternité et la ménopause. Mais à 50 ans, c’est aussi la période de la vie où l’on dispose d’un peu plus de temps pour soi, et où l’on ressent le besoin de soigner sa ligne. En lisant cet article, vous verrez mesdames, qu’il vous est tout à fait possible de retrouver un ventre plat, sans capitons ni bourrelets grâce à nos conseils avisés.

Prise du poids et ménopause, les causes

Entre 45 et 55 ans, beaucoup de femmes constatent qu’elles ont poussé du ventre et accumulé des kilos en trop. Entre-temps, la ménopause a montré le bout de son nez. C’est-à-dire, les ovaires ont cessé de produire des ovules avec pour répercussion l’arrêt des règles. Ces phénomènes physiologiques s’accompagnent de quelques autres signes physiques comme les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes, les troubles du sommeil, les sauts d’humeur… mais aussi de signes psychiques et émotionnels comme le changement de libido.

Mais en réalité, la ménopause en elle-même n’est pas responsable des prises de poids, mais plutôt l’âge. À partir de 50 ans, l’organisme de la femme ralentit sa production d’hormone de croissance qui régit la consolidation et le maintien de la masse musculaire. Vos muscles mesdames, perdent donc du volume et de l’élasticité, ce qui favorise l’accumulation des graisses. Dans les conditions optimales, la masse des graisses représente environ 20 à 25 % du poids corporel de la femme, soit entre 10 kg et 15 kg. Chez certaines femmes, cela ne s’arrange pas avec temps, c’est pourquoi on peut constater une sortie progressive du ventre à partir de 40-50 ans. En revanche, la masse musculaire diminue.

Par ailleurs, à 50 ans, le corps réduit ses besoins énergétiques. Le métabolisme de base de l’organisme est ralenti, ce qui provoque, entre autres, les pertes d’appétit, l’anxiété, la déprime… Le ralentissement du métabolisme couplé aux modifications hormonales que vous traversez inhibe votre envie de dépenser de l’énergie. Or, un pareil état de relâche va de pair avec la diminution des activités physiques pourtant nécessaires au maintien d’une belle silhouette. Votre corps n’aura donc plus d’autre solution que de stocker davantage l’énergie que vous ne dépensez pas sous forme de graisse. Les statistiques montrent que la prise de kilos à laquelle on peut s’attendre est de 8 à 15 kg, pour 78% des femmes.

Mais fort heureusement, il est possible pour une femme de 50 ans (malgré tout), de perdre du ventre et d’éliminer ses kilos en trop !

Comment appréhender une perte du ventre après 50 ans ?

Avant toute chose, il faut savoir qu’en général, la cause d’un ventre qui pousse et d’une situation de surpoids peut provenir d’une mauvaise habitude alimentaire et d’un manque d’exercice physique. Les solutions pour y remédier sont nombreuses, mais la principale à appliquer à 50 ans est le changement de mode de vie. En d’autres termes, il est nécessaire d’adopter une alimentation saine et équilibrée. Il faut entendre limiter les aliments industriels et transformés au profit de « bons aliments », frais, plus nutritifs qui vous apporteront des vitamines et quantité de sels minéraux.

Avoir un ventre plat à 50ans

NOUVEAU : Avez-vous une chance de perdre du poids naturellement ?

Découvrez mon tout nouveau test santé pour définir quelles sont vos chances de perdre du poids naturellement ? Au total, c’est 18 questions pour déterminer votre bilan minceur. Qu’attendez-vous ?

>> Cliquez ici pour savoir comment perdre du poids

En effet, certains plats font facilement gonfler le ventre, particulièrement ceux qui sont lourds à digérer : pizza, pâtes, pain blanc, etc. Vous devrez éviter par la même occasion, les charcuteries, les fromages, les friandises, les boissons gazéifiées et la bière. Le principe du rééquilibrage alimentaire auquel nous vous convions, est de manger mieux, et cela passe par quelques solutions simples.

Solution 1 : non aux régimes stricts

À la différence de l’observance d’un régime strict dont les effets sont limités dans le temps, le rééquilibrage alimentaire est une démarche progressive et durable qui devient une habitude complètement acquise. Le fait d’avoir pris quelques kilos de trop ne doit en aucun cas justifier les contraintes d’un régime restrictif au cours d’une période où vos hormones vous jouent des tours ! La première action à entreprendre est de vous faire établir un bilan diététique qui dévoilera vos besoins nutritionnels afin de les faire correspondre à votre alimentation.

Il est important de comprendre que la prise de poids est un « programme biologique » que l’organise a eu le temps d’intégrer. Entreprendre un régime sévère va bien sûr perturber ce programme, mais votre santé avec, ce qui au final rendra l’atteinte de votre « poids de santé » plus difficile. À 50 ans, le retour progressif à une masse corporelle d’équilibre est souhaitable, au risque de vous provoquer des compulsions alimentaires !

Solution 2 : mangez mieux et frais

Les fruits et les légumes sont des brûleurs de gras, et en plus, ils sont meilleurs pour le transit. Augmentez donc vos apports en végétaux crus et biologiques. Les protéines saines et maigres sont également de meilleurs alliés. Elles aident à stabiliser le poids de santé. Vous trouverez des protéines végétales dans les graines, les noix, les légumineuses, les céréales complètes, et les protéines animales dans les poissons gras, les volailles, les crustacés, etc.

Après 50 ans, le régime alimentaire d’une femme devrait aussi comporter environ 30 g de fibres par jour. Les fibres normalisent le taux de glucose dans le sang et abaissent à près de 25 % le taux de ghréline, une hormone secrétée par l’estomac et qui stimule l’appétit. Elles contribuent à minorer l’indice glycémique des aliments que vous consommez. Dans l’idéal, mangez très léger le soir. Évitez les grignotages et attendez de ressentir la faim avant de passer à table. Ne vous forcez pas non plus à manger à des heures fixes : vous n’aurez parfois pas l’envie, surtout si vous êtes restés inactif pendant toute la journée.

Solution 3 : Luttez contre la rétention d’eau

La diminution des œstrogènes chez la femme après 50 ans favorise la rétention d’eau. Cette dernière est une des sources de l’apparition de la cellulite sur le ventre, les cuisses, les fesses et parfois les bras ! La pression sanguine s’étant affaibli, votre corps ressent plus de difficultés à se débarrasser des toxines naturellement. Il sera donc question de stimuler périodiquement votre circulation sanguine et lymphatique, afin d’éviter une situation de stagnation des toxines dans l’organisme, et pour que celles-ci ne se transforment pas en cellulites. Le brossage à sec constitue un moyen très approprié pour évacuer ces toxines et booster le système sanguin et lymphatique. Certaines herbes diurétiques sont également parfaites pour induire une détoxication du corps : la reine-des-prés, le pissenlit, l’artichaut, l’ortie, le radis noir…

Solution 4 : bougez davantage

Après 50 ans, vos muscles n’ont plus le même punch qu’à 20 ans. Vos aptitudes ont baissé ainsi que votre forme physique. De ce fait, pratiquer un sport pour perdre du ventre doit être considéré avec plus d’attention et de précision. Pour y arriver, commencez en douceur, restez à l’écoute de votre corps. Vous devez privilégier les activités douces mais efficaces, comme l’aquagym, le vélo ou la marche à pied, qui font dépenser des calories sans trop accélérer le rythme cardiaque. L’essentiel est de pratiquer votre activité physique de manière régulière et soutenue pour pouvoir en ressentir les effets bénéfiques.

Essayez par exemple de faire 10.000 pas par jour . Cet effort permettra de raviver votre système immunitaire et de le maintenir en bon état. Après 50 ans, lorsque vous soumettez votre corps à un effort d’intensité modérée pendant un certain temps, votre système organique produit des catécholamines : c’est une classe d’hormones qui assurent le transfert des lipides dans les vaisseaux sanguins afin de fournir l’énergie nécessaire aux organes du corps.

La natation est aussi une solution idéale si vous souhaitez perdre du ventre après 50 ans. Considérée comme un sport complet, elle a l’avantage de tonifier votre musculature en douceur. Enfin, la randonnée représente l’activité de bien-être et de dépaysement au cœur de la nature, très apaisante psychologiquement, et bien indiquée pour décompresser. Ne négligez pas non plus les sports de groupes qui sont aussi bienfaisants pour le moral.

Qu’en est-il de la gymnastique en salle ?

Votre Bilan Minceur Pink Body : Un moyen simple et efficace pour démarrer sa perte de poids

Je vous ai préparé 15 questions précises sur vos habitudes de vie afin de mettre le doigt sur ce qui vous empêche de perdre du poids. Cela ne prend que 5 minutes et votre bilan est calculé rapidement…

>> Cliquez ici pour démarrer le test gratuit

Une gym sur-mesure et qui respecte le corps, voilà ce que nous préconisons à partir d’un certain âge. La plupart des centres sportifs donnent la possibilité aux femmes de plus de 50 ans d’essayer les cours qu’ils proposent.

En y participant, vous aurez l’occasion de tester l’ambiance des séances et d’échanger avec les professeurs. Il faut vous orienter vers les techniques de gymnastique douce, comme le yoga, le pilates, la gym posturale, le Qi Gong, la Gyrokenesis ou le body-balance qui associe yoga, pilates et Qi Gong. Les mouvements sont effectués de façon profonde mais douce.

Vous devez surtout être sensibilisés sur ce que vous faites, et avoir conscience que tous les efforts consentis font du bien à votre corps. Cela est important pour établir la concordance corps et esprit, car faire du sport doit avant tout faire plaisir. Le bienfondé des techniques douces, c’est de vous aider à libérer la dopamine, cette hormone du plaisir qui oblige à respirer harmonieusement, ultime voie pour un début de mieux-être. Par la suite, vous pourrez accroître l’intensité des séances et passer à de la gymnastique plus tonique qui stimule le système cardio-vasculaire.

Toutefois, les abdos classiques sont à éviter. Pour le simple fait, qu’au lieu de faire mincir le ventre, ils le font plutôt sortir en exerçant une forte pression sur le périnée, et en causant des douleurs au niveau des cervicales et des lombaires. Or les femmes, après 50 ans, ont le périnée fragile. D’où l’intérêt d’adopter une méthode douce comprenant des exercices pour perdre du ventre qui varient constamment alternent les contractions de l’abdomen, ce qui favorise la souplesse du ventre et la fonde des bourrelets. Les formes de respiration varient tout autant.

Comment avoir un ventre plat à 50ans

On recherche constamment une coordination parfaite entre les abdominaux et les dorsaux. Une grande importance est accordée aussi bien aux exercices en position debout que couché, les mouvements en étant couché préparant ceux de la position debout. Résultat, une magnifique sangle abdominale qui améliore votre équilibre postural.

La naturopathie pour mincir du ventre après 50 ans

Il existe des solutions naturelles pour aider les femmes de cinquante ans à éliminer leurs kilos en trop afin de s’ouvrir sereinement à cette belle période de leur vie. La prise de poids à cet âge là peut parfois émaner des facteurs beaucoup plus endogènes que la maternité, la ménopause ou une mauvaise hygiène de vie. La naturopathie qui est une véritable médecine holistique va prendre en considération les multiples aspects de la personne et chercher à agir, sur la cause et non sur les symptômes.

Reconnue par l’OMS comme étant la troisième forme de médecine douce, après la Médecine Traditionnelle Chinoise et la Médecine Ayurvédique, la naturopathie se décline suivant différentes techniques et approches (nutrition, aromathérapie, hydrothérapie, phytothérapie, balnéothérapie, gemmothérapie, etc.) qui ont fait l’objet d’études cliniques avérées. En 2003, un inventaire systématique des essais cliniques ayant rapport à des thérapies de perte de poids a révélé que près de 85% des solutions utilisées font recours aux plantes médicinales. Ces suppléments de végétaux sélectionnés par les naturopathes sont notamment employés contre le taux de cholestérol élevé dans le sang.

Le naturopathe va d’abord réaliser un bilan exhaustif de vitalité et analyser le profil de psychique et physiologique de la patiente, afin de définir un programme individualisé. Ce programme global va comporter un mix de techniques douces et ciblées. Car en naturopathie, les méthodes sont efficaces lorsqu’elles sont très diversifiées et opérées en synergie. Ainsi, le naturopathe peut mettre en œuvre des cures spécifiques, l’usage de remèdes homéopathiques, d’huiles essentielles, de plantes et la pratique d’un sport approprié.

Il va bien évidemment apporter une modification aux habitudes alimentaires de l’intéressée, en éliminant les éléments néfastes (café, alcool, tabac, sucres rapides, protéines rouges, protéines fortes, graisses saturées…) et en introduisant des préparations favorables à une perte de poids.

Ayez recours aux puissantes vertus des plantes

Les plantes font office de pionnières indétrônables en tant que méthodes naturelles à expérimenter chez soi. Que ce soit sous la forme de compléments alimentaires, de tisanes ou de macérât, de nombreux végétaux ont des vertus insoupçonnables pour faire perdre du ventre. En vous aidant à affiner votre silhouette, elles stimulent la fonction rénale, favorisent l’évacuation des surcharges d’urée ou d’acide urique, et éliminent la rétention d’eau.

Pour mincir du ventre après 50 ans, les produits à base de Konjac riches en glucomannane sont de très bons suppléments à un régime alimentaire hypocalorique. Profitez aussi des plaisirs des tisanes drainantes, comme celles contenant des extraits de queue de cerise, de l’hibiscus ou du pissenlit.

Il existe également des compléments alimentaires conçus spécifiquement pour les femmes de 50 ans et plus, à base de fenouil, de rhubarbe ou encore d’artichaut. Ces plantes aident à une bonne digestion. Le thé vert est connu pour être un brûle-graisse parfait, idéal pour maigrir à la ménopause. Et pour faire face aux fréquences répétées des activités physiques, gagnez en tonus musculaire en faisant le plein de vitamines et d’actifs spécifiques contenus dans le ginseng, qui offre un excellent coup de pouce lors des baisses de forme passagères.

Marie,
Votre coach Fitness


Articles Similaires

- Faire un régime : Les différents types de régime alimentaire

- Repas équilibrés : 10 exemples pour une semaine Healthy !

- Comment maigrir : La méthode Minceur à adopter chez vous !

- Perdre 5 kilos : Voici le régime idéal à faire chez vous !

- Comment maigrir du visage : 4 conseils pour le faire dégonfler !