Je ne perds pas de poids : les 6 raisons flagrantes à éviter facilement

Marie de Pink body

Par Marie Lion :

Coach minceur spécialisé pour les femmes

La prise de poids semble, au fil des années, inévitable. En France, les femmes prennent 7,5 kg en moyenne, et ce, entre 20 et 50 ans. Pour certaines, le poids augmente de manière progressive durant toute la vie. Pour d’autres, cela est rencontré à l’occasion de la ménopause et des grossesses.

Cependant, face à ces faits, les femmes prennent souvent des précautions pour perdre du poids. Pourtant, après avoir essayé toutes les solutions envisageables, rien n’a changé. Et ce n’est pas la motivation qui manque.

Il se peut que tout ne se passe pas toujours comme vous l’avez espéré : impossible de maigrir. Déçues de ne pas progresser, certaines femmes se demandent : « Pourquoi je ne perds pas de poids en dépit de tous mes efforts ? Pourquoi je ne mincis pas ? »

En fait, il existe plusieurs obstacles au processus d’amaigrissement dont vous ne connaissez peut-être pas l’existence. C’est sans aucun doute l’objectif de cet article. En poursuivant la lecture de ce billet, vous prendrez connaissance des principaux facteurs qui vous permettent de perdre difficilement du poids. Ce qui constitue un frein à votre progrès.

Cet article vous apprendra :

  • Les fonctions hormonales qui influent sur l’amaigrissement
  • Les raisons principales pour lesquelles vous n’arrivez pas à perdre du poids avec un régime sain
  • Comment éviter de vous faire des illusions à propos des produits light
  • Et bien plus encore…

Raison 1 : Le déséquilibre hormonal à cause des médicaments

Vous ne le savez peut-être pas, mais le déséquilibre hormonal engendré par les médicaments peut favoriser la prise de poids. Vous vous dites sûrement : « j’ai suivi à la lettre les conseils d’un professionnel, pourtant je ne perds pas de poids. Ne vous découragez surtout pas, car l’important est de savoir pourquoi vous ne perdez pas de poids.

NOUVEAU : Avez-vous une chance de perdre du poids naturellement ?

Découvrez mon tout nouveau test santé pour définir quelles sont vos chances de perdre du poids naturellement ? Au total, c’est 18 questions pour déterminer votre bilan minceur. Qu’attendez-vous ?

>> Cliquez ici pour savoir comment perdre du poids

Certains médicaments rendent difficile la perte de poids, et peuvent même vous en faire gagner. Il s’agit de l’un des effets secondaires, mais ne figure pas dans la notice. Cela concerne, en particulier, les médicaments comme :

  • Les médications qui traitent la thyroïde
  • Certaines substances qui soignent les rhumatismes
  • D’autres traitements du diabète
  • Les injections d’insuline
  • La pilule contraceptive
  • Les antidépresseurs

Ces médicaments agissent de manière différente sur les hormones principales et va affecter votre masse grasse et votre poids. Des recherches ont montré que certaines hormones agissent fortement sur l’appétit et définissent la quantité de graisse accumulée par le corps.

Je n'arrive pas à maigrir

Voici les principales hormones qui ont une fonction déterminante dans la combustion et le stockage des graisses :

Les œstrogènes

Les œstrogènes constituent l’hormone sexuelle primaire de la femme. Les scientifiques ont pu découvrir que les femmes obèses présentent des niveaux d’œstrogènes plus significatifs comparés à celles qui ont un poids normal.

Manger plus de légumes crucifères et de fibres comme le chou-fleur ou le brocoli procure un effet bienfaisant sur les niveaux d’œstrogènes.

Lorsque le corps n’est plus en mesure de rectifier un dérèglement hormonal à cause de la prise de plusieurs comprimés, les risques de prise de poids sont conséquents.

Le cortisol

Le cortisol est également appelé l’hormone du stress, car il est sécrété quand le corps se trouve en état de tension. Il est essentiel à notre survie, tout comme les autres hormones. Toutefois, un taux de cortisol continuellement élevé peut mener à une suralimentation et, par la suite, à une prise de poids.

Dormir plus longtemps, contrôler son stress et avoir une alimentation équilibrée sont autant de façons qui vous permettent de contrôler la sécrétion de cortisol.

L’hormone peptidique ou ghréline

L’hormone polypeptidique est associée à l’hormone de la faim. Lorsque vous avez l’estomac vide, cette hormone est sécrétée pour annoncer à l’hypothalamus que vous devez manger.

Votre Bilan Minceur Pink Body : Un moyen simple et efficace pour démarrer sa perte de poids

Je vous ai préparé 15 questions précises sur vos habitudes de vie afin de mettre le doigt sur ce qui vous empêche de perdre du poids. Cela ne prend que 5 minutes et votre bilan est calculé rapidement…

>> Cliquez ici pour démarrer le test gratuit

Chez les personnes en surpoids, des enquêtes révèlent que le niveau de l’hormone ghréline ne baisse qu’en partie lorsqu’elles ont mangé. Ainsi, l’hypothalamus ne reçoit pas le message correctement, comme quoi la prise d’aliments peut cesser. Cela peut donc conduire à une suralimentation.

Pour favoriser la satiété et réduire votre niveau de ghréline de manière considérable, il convient de prendre, en complément, des protéines à tous les repas.

La leptine

Il s’agit d’une hormone qui compose les cellules adipeuses. Ainsi, autant votre corps est pourvu de gras, autant votre organisme sécrète de la leptine. Les individus en surcharge pondérale affichent souvent des niveaux de leptine très élevés.

Des recherches indiquent que le taux hormonal (leptine) chez les sujets obèses est 4 fois plus important par rapport aux individus en poids normal.

L’insuline

L’insuline représente la principale hormone de stockage de graisse du corps. Elle encourage les cellules graisseuses à accumuler les graisses et évite aux réserves de graisse de se dégrader. En fait, faire plus d’activité physique et avaler moins de glucides simples constituent les meilleures alternatives pour diminuer le niveau d’insuline.

Ne serait-ce que toutes ces hormones pour vous dire que vous n’y êtes pour rien si vous faites des efforts et que cela ne paie pas. Ces obstacles (faits) ont sûrement répondu, en partie, à votre questionnement « pourquoi je ne perds pas de poids ? »

Certains médicaments peuvent rendre vraiment difficile diminution du poids. Ils peuvent même favoriser la prise de poids. Ceci, en raison de la perturbation des hormones citées ci-dessus.

Cependant, chez certaines femmes, ces réactions indésirables n’ont pas de portée très grave pour exiger l’arrêt du traitement. Si vous souhaitez cesser le traitement, parlez-en à votre médecin traitant.

Raison 2 : Vous croyez manger et boire sainement

Faire attention sur ce que vous ingurgitez et buvez est essentiel, dans la mesure où vous souhaitez perdre du poids. Bon nombre de personnes n’ont aucune idée de ce qu’ils mangent, mais encore en quelles quantités.

Des études montrent que réaliser un suivi de son alimentation est grandement utile pour maigrir vite. Les personnes qui prennent en photo leurs nourritures ou qui prennent note de ce qu’elles mangent perdent un poids assez important.

Lorsque vous dites « je ne perds pas de poids, pourtant je suis un régime sain », cela est compréhensible puisque vous pensez, à tort, que vous avez des habitudes saines. Il est apparu, de mes propres recherches que « seulement un peu plus de 5 % des gens estiment qu’ils ne mangent pas vraiment de la nourriture saine ».

Vous supposez vous nourrir sainement, pourtant vous avalez des glucides raffinés en grande quantité. Et encore, vous ingurgitez différents types de sucres cachés. En fait, ces aliments engendrent des pics d’insuline. Ce qui va encourager l’accumulation de gras. D’ailleurs, ce type de nourriture ne vous rassasie même pas.

Au lieu de vous dire « je ne perds pas de poids pourtant je mange sain », prenez le temps de lire les étiquettes avant d’acheter vos produits alimentaires. Évitez d’acheter des produits qui contiennent du sucre, du moins en très faible quantité. Manger sainement commence surtout par adopter ce geste-là.

Évidemment, il n’est pas envisageable que vous maigrissiez si vous ingurgitez souvent une grande quantité d’aliments. Peut-être que vous suivez une alimentation variée et saine, mais à côté, vous mangez trop. Des exercices réguliers et un repas léger vous permettent d’arriver à vos fins : perdre du poids.

Raison 3 : Vous croyez que les boissons light sont hygiéniques

Bon nombre de personnes croient peut-être qu’ingurgiter des aliments moins caloriques leur évite de forcir. Les fabricants proposent des sodas light comme une façon de calmer la soif sans avoir à avaler de calories inutiles et vides. Pourtant, ce qu’ils oublient de vous dire c’est que les sodas renferment de grandes quantités d’édulcorants artificiels dont votre organisme ne sait que faire avec.

Voici quelques faits étonnants sur les sodas « zéro » et light

  • Une étude a établi que la prise journalière de soda light augmente de 67 % le risque d’avoir un diabète de type 2
  • Une autre étude qui a duré 14 ans montre que la consommation quotidienne d’un verre de soda light accroît de 33 % les risques de développer un diabète de stade 2

Malgré que les additifs alimentaires que l’on trouve dans les boissons allégées aient une saveur sucrée, les scientifiques estiment que ces produits hypocaloriques ne réconfortent pas la capacité cognitive du cerveau.

C’est éventuellement pour cette raison que les édulcorants artificiels sont mis en rapport à une envie d’aliments sucrés et à l’augmentation de l’appétit.

Je crois que vous voyez mieux maintenant pourquoi vous vous dites « je ne perds pas de poids pourtant je mange sain ». Vous ne le savez probablement pas, mais ne trompez pas votre corps. Tournez-vous vers le thé vert et l’eau si vous envisagez réellement de perdre vos poignées d’amour sainement. Ajouter une petite dose de jus de citron à votre eau lui donne du goût et contribue à réduire votre masse corporelle.

Raison 4 : Le stress excessif

Il est normal de stresser en amont d’une première rencontre, lors d’un entretien d’embauche ou lors d’un test. C’est un stress « sain » qui vous prépare à donner le meilleur de vous-mêmes. En revanche, si vous êtes continuellement sous tension ou encore si vous êtes stressés à longueur de temps, c’est toute autre chose.

En fait, le stress présente un impact direct sur votre poids. C’est peut-être une des raisons qui vous permettent de dire : « je ne perds pas de poids, qu’est-ce que je dois faire ? ». En plus d’encourager les faims répétées, il produit des hormones qui vont stocker la graisse, notamment le cortisol.

Cette hormone est sécrétée lorsque vous êtes constamment stressés. Cette substance hormonale va emmagasiner de la graisse au niveau de l’abdomen. Cela est plus remarqué chez les femmes obèses qui ont de l’embonpoint. La surproduction de cortisol rend plus difficile le processus d’amaigrissement.

Cependant, des recherches montrent qu’apprendre à gérer le stress favorise une perte de poids considérable. Ainsi, vous devez apprendre à vous détendre en famille ou seule. Faites des activités qui vous apaisent, peu importe, du moment que cela vous détende.

Dans le cadre d’une enquête qui a duré 8 semaines et qui porte sur 4 femmes obèses, un plan d’action pour mieux gérer le stress a été mis en place. Cela comprend, par exemple, des activités de relaxation des muscles et de respiration. Ces femmes ont perdu en moyenne 4,4 kg de poids de corps.

Raison 5 : Vous souffrez certainement d’hypothyroïdie

La glande thyroïde constitue l’organe qui sécrète des hormones importantes pour le bon fonctionnement de l’organisme. Elle sécrète des hormones essentielles à la stabilisation des cellules du corps. Cette glande normalise aussi le processus de digestion de notre organisme.

Je ne sais pas maigrir

Les problèmes relatifs à la thyroïde demeurent assez fréquents chez l’être humain. Près de 12 % de la population souffrent de troubles thyroïdiens au cours de leur existence. La gent féminine est la plus exposée. Les femmes sont 8 fois sujettes que les hommes.

Des complications peuvent survenir quand la thyroïde est trop rapide ou trop lente. Si vous vous dites « je ne perds pas de poids malgré tous mes efforts », il est fort possible que vous fassiez une sécrétion insuffisante de la thyroïde. Ce phénomène s’appelle l’hypothyroïdie.

Les signes de l’hypothyroïdie comprennent :

  • Ballonnements
  • Trouble de la fertilité
  • Douleurs articulaires
  • Perte de cheveux
  • Dépression
  • Rétention d’eau
  • Fatigue
  • Gain de poids

Le véritable souci est que certains de ces signes peuvent être issus d’autres facteurs. Lorsque l’une de ces indications apparaît, on ne pense pas toujours et tout de suite qu’il s’agit d’une hypothyroïdie. Si certains nombres de ces symptômes se présentent, le mieux est de vous faire examiner par un médecin.

Cette sécrétion insuffisante de la thyroïde est attribuable à une déficience en iode ou en sélénium. Elle est héréditaire, mais se soigne parfaitement. Des aliments riches en sélénium et en iode permettent également d’améliorer l’efficacité des traitements médicamenteux.

Les aliments suivants constituent d’excellentes sources d’iode et de sélénium :

  • Avocats
  • Poulet
  • Algues
  • Œufs (jaune d’œuf)
  • Fruits à coque
  • Poissons et fruits de mer (crevettes, moules, poisson blanc)

Raison 6 : L’insomnie

Bien dormir relève d’une extrême importance pour votre santé. C’est aussi important que d’être actif et d’avoir une alimentation saine au quotidien. Malgré tout, notre cerveau souffre du manque de sommeil. Vous l’ignorez peut-être, mais c’est un élément de réponse à votre réflexion « je ne perds pas de poids même si je fais tant d’efforts, mais pourquoi donc ? »

Vous dormez beaucoup moins longtemps et votre rythme de vie abusif perturbe votre sommeil. En fait, il existe un lien entre prendre du poids et manquer de sommeil. Selon une étude, les individus qui dorment peu ont un poids plus important en comparaison à celles qui dorment suffisamment. En fait, le sommeil court constitue l’un des facteurs de risque d’obésité.

Des études révèlent que ne pas dormir assez peut vous faire gagner quelques kilos. L’insomnie fait chuter le métabolisme et engendre la production d’hormones qui favorisent l’accumulation de la masse graisseuse.

Une enquête a noté une baisse de la dépense énergétique de 2,6 % au repos sur de grandes personnes bien portantes qui ont dormi 4 heures par nuit pendant 5 jours de suite. Heureusement que leur métabolisme s’est stabilisé à la suite d’un sommeil complet qui a duré au moins 12 heures.

Afin de vous prémunir des soucis de sommeil liés à la prise de poids et pour être en meilleure santé, il faut dormir entre 7 et 8 heures par nuit au moins.

Au bout du compte, la prise de poids ou l’effet yoyo n’est autre que le reflet de notre comportement au quotidien qui devient notre mode de vie. En prenant soin de bien respecter une bonne hygiène de vie, une alimentation mesurée et équilibrée et en pratiquant régulièrement une activité physique, on peut retrouver notre silhouette. Il n’est jamais trop tard de vous y mettre. Tout dépend de votre volonté de réussir et d’aller jusqu’au bout sans renoncer.

Fini les excuses du genre « je ne perds pas de poids ou encore pourquoi je ne deviens pas maigre ». Maintenant que vous avez toutes les réponses en main, n’attendez plus et lancez-vous !

Marie,
Votre coach Fitness


Articles Similaires

- Faire un régime : Les différents types de régime alimentaire

- Repas équilibrés : 10 exemples pour une semaine Healthy !

- Comment maigrir : La méthode Minceur à adopter chez vous !

- Perdre 5 kilos : Voici le régime idéal à faire chez vous !

- Comment maigrir du visage : 4 conseils pour le faire dégonfler !